EN

Faire un don

Votre couverture d'assurance-médicaments

Afin de minimiser vos frais, il peut être nécessaire de faire une recherche afin de vous assurer d’avoir un accès optimal aux nouveaux médicaments d’ordonnance.

  • Les régimes d’assurance-médicaments et les médicaments fournis par les centres de soins pour le cancer peuvent varier d’une province à l’autre.
  • Vérifier auprès de votre employeur, le service de ressources humaines ou votre représentant syndical afin de mieux comprendre vos couvertures.
  • Si votre régime d’assurance-maladie (au travail) ne couvre pas certains médicaments, demandez à votre employeur si la compagnie peut faire exception dans votre cas ou s’il peut renoncer à votre limite de couverture.
  • Demandez à votre médecin quels médicaments vous seront possiblement prescrits et vérifiez si votre régime couvre ces médicaments.
  • Certains régimes d’assurance privée exigent que vous payiez la facture avant de présenter une demande de remboursement. Demandez à votre compagnie d’assurance de permettre à la pharmacie de lui faire parvenir la facture directement.
  • Trouvez quelqu’un qui est prêt à travailler avec vous pour défendre vos droits lorsque vous n’en avez pas l’énergie.
  • Si on vous refuse la couverture d’un médicament dont vous avez besoin, n’hésitez pas à contester la décision. Parfois, le refus peut être tout simplement une erreur.
  • Certaines sociétés pharmaceutiques offrent des services gratuits qui vous permettront trouver une couverture pour des médicaments en particulier. Un programme d’accès à titre humanitaire est parfois offert aux patients nécessitant le médicament. Parlez-en avec votre équipe de soins.

 

Questions pour votre équipe de soins

  • Devrais-je payer pour une partie des frais associés à l’essai (notamment pour les tests ou le médicament) ? Si tel est le cas, à combien s’élèveront les coûts ?
  • Dois-je prévoir des frais de déplacement durant ma participation à l’essai ?
  • Quels coûts seront couverts par mon régime d’assurance-maladie ?
  • Qui peut répondre aux questions de la compagnie d’assurance ?