EN

Faire un don

Processus d’approbation des médicaments

Avant qu’un médicament puisse être administré au Canada, il est soumis à un processus d’approbation rigoureux géré par Santé Canada. Cependant, une fois le médicament approuvé, plusieurs années peuvent s’écouler avant que les patients puissent en bénéficier. Toujours dans l’objectif d’améliorer l’état de santé des patients, Myélome Canada s’efforce avec diligence avec les patients, la communauté médicale et nos partenaires afin d'aider à accélérer le processus d’accès aux nouveaux traitements.

Première étape : avis de conformité

Si la soumission de la société pharmaceutique est approuvée, Santé Canada émet un avis de conformité et assigne un numéro d’identification de médicament (DIN) pour le produit en question. Cela autorise alors la société à commercialiser le nouveau médicament au Canada. À l’occasion, Santé Canada émettra un avis de conformité conditionnel. Dans de tels cas, le médicament recevra un DIN et le fabricant devra se soumettre à des conditions particulières avant qu’il ne puisse être mis à la disposition des patients.

Deuxième étape : programme pancanadien d’évaluation des anticancéreux (PPEA)

Une fois que l’utilisation d’un nouveau médicament anticancéreux a été approuvée au Canada, le fabricant doit présenter une soumission au Programme pancanadien d’évaluation des anticancéreux (PPEA). Le PPEA a été mis sur pied par les ministères provinciaux et territoriaux de la Santé avec pour mandat d’émettre des recommandations visant à établir si les nouveaux médicaments doivent ou non faire partie des listes provinciales de médicaments remboursés. L’objectif ultime du PPEA est de simplifier le processus d’évaluation des médicaments et de favoriser une plus grande uniformité à travers le pays.

Troisième étape : négociations du prix des médicaments

L’Alliance pancanadienne pharmaceutique (APP) négocie les prix conjointement avec les fabricants de médicaments au nom du gouvernement fédéral, et des gouvernements provinciaux et territoriaux. Tous les nouveaux médicaments admissibles au remboursement par l’État sont soumis à ce processus.

En dépit des processus nationaux d’évaluation en vigueur, la plupart des régimes d’assurance médicaments financés par les provinces établissent encore aujourd’hui quels médicaments figureront à leur liste de médicaments remboursés. Par conséquent, le remboursement des nouveaux traitements différera souvent d’une province à l’autre. Parfois, même lorsqu’un nouveau médicament est ajouté à la liste, son remboursement sera établi au cas par cas. Ce processus d’autorisation exige des médecins qu’ils rédigent une lettre à l’intention du régime d’assurance médicaments justifiant l’utilisation d’un médicament quelconque. Pour en savoir plus, consultez notre section sur le remboursement des médicaments

Pour en savoir davantage sur le processus d’approbation des médicaments au Canada, nous vous invitons à consulter notre Guide destiné aux patients atteints d’un myélome multiple.