EN

Faire un don

Statistiques

Statistiques canadiennes concernant le myélome multiple

Le Canada est l’un des rares pays à s’être doté d’un système de registre du cancer permettant de suivre les tendances relatives au cancer pour l’ensemble de la population.

Les registres tenus à l’échelle nationale, provinciale et territoriale constituent des ressources importantes qui peuvent servir à la recherche, l’échange de connaissances, la planification et la prise de décisions à tous les niveaux.

Toutefois, il faut toujours demeurer conscient du fait que de telles statistiques :

  • sont de nature très générale;
  • sont fondées sur un grand nombre de personnes atteintes d’un cancer et ne permettent pas de prédire exactement ce que l’avenir réserve à une personne en particulier;
  • sont fondées sur des données qui datent parfois de plusieurs années et ne reflètent pas l’impact des plus récentes avancées en matière de dépistage précoce ou de traitement;
  • ne tiennent pas toujours compte des autres maladies, de la réponse de chacun aux traitements, ou des autres causes du décès; et
  • peuvent largement varier d’un stade de cancer à l’autre.

Selon les Statistiques canadiennes sur le cancer de 2016, publiées par la Société canadienne du cancer, le total des nouveaux cas de myélome multiple diagnostiqués chaque année au Canada est estimé à 2750 (1600 hommes pour un taux d’incidence de 8,7 sur 100 000, et 1150 femmes pour un taux d’incidence de 5,4 sur 100 000).

Ceci représente 1,6 % du nombre total de nouveaux cas de cancer chez les hommes, et 1,2 % chez les femmes.

Le nombre total de décès attribuables au myélome multiple en 2016 est estimé à 1440 (800 hommes, 640 femmes).

Comprendre ce que sont l'incidence et la prévalence

INCIDENCE : Nombre de nouveaux cas diagnostiqués en une année.
MORTALITÉ : Nombre de décès attribués au cancer.
PRÉVALENCE : Nombre total de cas d'une maladie à un moment précis.

La prévalence est influencée par le taux d’incidence et le taux de mortalité. La prévalence augmente lorsque les taux de survie augmentent, même si l'incidence demeure la même. Comme les patients atteints d’un myélome multiple vivent plus longtemps, la prévalence est en hausse.

Incidence

Nombre estimatif de nouveaux cas de myélome multiple au Canada selon le sexe et la province (2016)

  Canada C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc. N.-B. N.-É. I.-P.-É. T.-N.-L.
Hommes 1600 200 150 40 50 630 390 40 45 10 25
Femmes 1150 160 110 35 35 470 270 25 35 5 20
Total 2750 360 260 75 85 1100 660 65 80 15 45

Taux estimatifs d’incidence normalisés selon l’âge pour le myélome multiple au Canada, selon le sexe et la province (2016)
Cas par 100 000 personnes

  Canada C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc. N.-B. N.-É. I.-P.-É. T.-N.-L.
Hommes 8,7 7,5 8,8 7,3 8,3 9,2 8,9 8,9 8,5 9.7 7,5
Femmes 5,4 5,4 5,7 5,8 4,8 5,7 5,1 5,5 5,2 6,4 5,4

Prévalence

Prévalence du myélome multiple au Canada, selon le temps écoulé depuis le diagnostic et le sexe (1er janvier 2009)

  10 ans
(diagnostiqué en 1999)

5 ans
(diagnostiqué en 2004)

2 ans
(diagnostiqué en 2007)

Hommes 4100 3105 1560
Femmes 3360 2505 1320
Total 7455 5615 2885

Source: Comité directeur des statistiques sur le cancer de la Société canadienne du cancer : Statistiques canadiennes sur le cancer 2016. Toronto (Ontario) : Société canadienne du cancer, 2016.